la vie de la SARL

Les frais de gestion en portage salarial

single-image

L’erreur classique lorsqu’un indépendant débute en portage salarial est de croire que le salaire versé par l’entreprise de portage correspond à son chiffre d’affaires. 

En réalité, le fonctionnement du salaire en portage salarial est un peu plus complexe dans la mesure où le formateur détient le statut de salarié. Il doit alors s’acquitter des charges salariales inhérentes (part patronale et salariale).

En outre, la société de portage met à la disposition de ses salariés certains services visant à simplifier la gestion quotidienne de leur activité. En échange, le salarié reverse une partie de son chiffre d’affaires, ce sont les frais de gestion. Faisons le point sur ces derniers.

Le rôle de la société de portage vis-à-vis de l’indépendant

Un des avantages de passer par le portage salarial est que l’indépendant ne s’occupe de rien d’autre que de la recherche et la réalisation de ses missions. L’ensemble de la gestion administrative de son activité est géré par la société de portage (voir sur ce site par exemple ce que cela recouvre). Ainsi, l’indépendant porté peut se consacrer exclusivement à son métier.

Concrètement, le salarié porté se décharge de :

  • la mise en place du cadre légal (convention de portage, contrat de prestation, contrat de travail, documents obligatoires propres à chaque secteur d’activité) ;
  • les déclarations obligatoires auprès des organismes (maladie, vieillesse, allocations familiales, formation continue, retraite complémentaire et prévoyance) ;
  • la facturation, la relance des impayés et le recouvrement des factures auprès des clients ;
  • la souscription à une assurance professionnelle ;
  • l’adhésion à une mutuelle complémentaire.

Les frais de gestion de la société de portage

Les frais de gestion correspondent à la facturation des services réalisés par la société de portage salarial. Cette dernière n’est légalement pas autorisée à exercer toute autre activité en dehors de sa mission de portage. Les frais de gestion constituent donc son unique source de rémunération. 

Ainsi, le formateur porté participe au financement de plusieurs éléments, dont :

  • les dépenses de fonctionnement de la société de portage (charges fixes et variables) ;
  • les frais liés à la gestion administrative de l’activité de l’indépendant ;
  • les services mutualisés mis à disposition des salariés portés (outils de gestion et accompagnement personnalisé par exemple).

En outre, certains métiers nécessitent des besoins spécifiques, comme c’est le cas dans la formation avec la certification Qualiopi (obligatoire, dès 2022, pour la prise en charge des formations par un OPCO ou dans le cadre du CPF). Dans un tel cas, c’est la société de portage qui se fait certifier au profit de tous ses salariés portés.

C’est pourquoi le taux de frais de gestion est variable. Il est généralement compris entre 5 à 15 % du chiffre d’affaires facturé.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may also like